25 et 26 janvier 2016 – Les interactions entre comptabilité et droit publics

Université Paris Ouest Nanterre La Défense







Sous la direction scientifique de Sébastien Kott, l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense accueillera, le lundi 25 et le mardi 26 janvier 2016, des nombreux intervenants pour un colloque consacré aux interactions entre le droit et la comptabilité publics.

Lieu: Ministère des Finances, 139 rue de Bercy, 75012 Paris

Téléchargez le programme en utilisant le lien PDF ci-dessus.


Présentation:

Favorisant, selon les termes d’Audiffret (XIXe siècle), « l’ordre et la lumière » sur l’activité de l’État, les comptes publics constituent le cœur de l’information financière publique. Ils reposent sur trois types de comptabilités : budgétaire, analytique et géné- rale. Chacune de ces « comptabilités » obéit à des règles, à des logiques et à des finalités propres. La comptabilité générale de l’État, objet de ce colloque, se caractérise par sa dimension patrimoniale et les règles qui lui sont applicables « ne se distinguent de celles applicables aux entreprises qu’en raison de la spécificité de son action ». L’article 30 de la loi organique relative aux lois de finances du 1er août 2001 pointe la spécificité de l’action de l’État comme élément de spécificité de sa comptabilité générale. Le programme de recherche porté par le Centre de recherche en droit public de Nanterre (CRDP) grâce au soutien du Conseil de normalisation des comptes publics (CNoCP) saisit cette question à travers une étude des interactions entre le droit public et la comptabilité des administrations publiques. Ce colloque conclusif discute les éléments de la spécificité de l’action publique d’un point de vue juridique afin d’éclairer les acteurs chargés de la mise en œuvre de l’article 30 de la LOLF.


Doctrine:


Citer cette publication :

logo_fac_parisouestnanterre, ' 25 et 26 janvier 2016 – Les interactions entre comptabilité et droit publics, Université Paris Ouest Nanterre La Défense ' : Revue générale du droit on line, 2016, numéro 23281 (www.revuegeneraledudroit.eu/?p=23281)